Acculé par le rythme effréné des cours, des stages, des devoirs et des examens, bon nombre de carabins et de pharmaciens s’adonnent à des substances dopantes de moyen niveau. Bien sûr !!! Nos futurs médecins et pharmaciens ont trois amis fidèles : le café, le café et le café.

L’heure est à l’excellence. Rien n’est facile dit-on souvent mais à la FSS, on dirait que c’est littéralement exténuant.

Afin de ne pas croupir sous le poids de l’année scolaire, les étudiants en médecine décident très souvent de donner un coup de pouce succinct à leur organisme. Il faut être fort pour finir la course. Pas besoin d’hormones, le café et ses variantes, les boissons énergisantes deviennent des alliés de première ligne à nos chers amis.

Ces substances sont jusqu’à preuve du contraire, légales et le caractère dopant qu’elles revêtent n’est dû qu’à l’abus dont peuvent faire preuve les amis carabins. «  Tous les moyens sont bons dans la guerre» !!!

Néanmoins, ils ne sont pas à blâmer. Car après tout, c’est pour soulager notre vilain rhume, ou encore  combattre nos paludismes, nos schizophrénies ; c’est pour assouvir cette passion qu’ils ont de venir en aide qu’ils se munissent de toute arme pouvant les maintenir entier.

Alors, si le carabin vous dit le lundi matin qu’un excès de caféine est nocif pour votre santé, sachez qu’il en a consommé toute une boîte le weekend. Mais attention, faites ce qu’il dit et non ce qu’il fait. Sinon…

Rédacteur: Renata Enam Sandra Agbetrobu

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *