Le confinement est un des moyens efficaces contre la COVID-19. Si confinement doit être au Togo, l’assurance d’avoir le nécessaire en matière de vivres pour limiter au strict minimum les contacts devient une préoccupation de premier plan.

Le besoin de provisions sera une nécessité. A la cuisine par exemple, ce que nous consommons le plus souvent et qui se retrouve dans la plupart de nos mets devra être assuré dans notre garde-manger. Le gari, le sucre, le sel, piment sous ses différentes formes, le riz, le haricot, la farine de maïs, le spaghetti, l’huile de consommation, tomate en conserve, oignon et de l’eau sont quelques-uns des condiments de première nécessité dans notre gastronomie qui peuvent nous sauver.

Pour le secours de maison, il est conseillé d’avoir une bouteille de gaz de rechange ou du charbon (pas très écologique mais…) pour ceux qui en utilise. Le savon, les détergents, l’eau de javel doivent faire partie de notre approvisionnement. Nous devons également disposer de lampes rechargeables pour des cas de délestage qui surviendrait. Les papiers hygiéniques et les serviettes hygiéniques ne doivent pas être oubliés. Recharger suffisamment nos comptes mobiles pour tout achat de crédit de communication ou d’abonnement télé.

Pour nos petits problèmes de santé (maux de tête, la fatigue…) disposer de paracétamol et de vitamine C.  Pour des recettes de grand-mère prévoir du citron, gingembre, etc… Avoir des biscuits, du lait, pain, fromage, le beurre, chocolat pour assouvir le besoin sucré des enfants.

Le confinement sans dépression réside dans l’assurance d’avoir tout. Préconisons la consommation locale pour soutenir notre économie qui risque de prendre un coup quelque peu en cette période. 

Avant qu’on en arrive là, veillons à suivre les consignes du gouvernement : limitons nos déplacements, évitons les contacts étroits, lavons nous régulièrement les mains au savon et à l’eau. Si nous ressentons les signes de la maladie, notamment la fièvre, la toux sèche, l’écoulement nasal, une difficulté à respirer : appelons sans hésiter le 111.

Ensemble luttons contre la propagation du Coronavirus.

Rédacteur: Nicole AHO

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *